Blog de bébé

Babyphone : comment protéger votre bébé des ondes électromagnétiques ?

Babyphone : comment protéger votre bébé des ondes électromagnétiques ?
5 (100%) 1 vote

Un bébé est très fragile durant sa première année de vie. Dès sa naissance, un bébé découvre et s’adapte à son nouvel environnement tout à fait différent de l’environnement qu’il a connu jusque-là dans le ventre de maman : l’atmosphère, les bruits, la lumière, les odeurs et… les ondes électromagnétiques. Ces ondes sont émises un peu partout autour de lui, la wi-fi, le téléphone portable, tous les appareils électroniques ; et les scientifiques commencent à s’intéresser à un outil particulièrement dédié aux bébés : les babyphones, qui émet aussi ce genre d’onde électromagnétique. Nous vous invitons à découvrir à travers cet article les risques potentiels que les ondes électromagnétiques émises par les babyphones (qu’il s’agisse des babyphones vidéo ou des écoutes bébé classique) représentent pour bébé et les solutions efficaces et simples afin de protéger votre bébé des éventuels désagréments causés par ce dernier. A ce jour, aucune réglementation ne régit ces appareils pourtant très prisés par les parents (et pour cause, ils sont très pratiques, une vraie innovation).

L’onde électromagnétique, mais qu’est-ce que c’est au juste ?

Il s’agit d’une propagation d’ensemble de particules, sous forme d’énergie électromagnétique, concentré en rayonnement. Ces particules sont émises par les appareils dits à radiofréquences, comme les babyphones, et il en existe différentes puissances d’émission c’est pourquoi se protéger et protéger son bébé, qui est 60 fois plus fragile, est extrêmement important.

Des études scientifiques ont justement mesurés les impacts de ces ondes sur les bébés, et déduisent que les conséquences varient (d’un indice de 1 à 33) selon la puissance d’émission qui est différente en fonction de l’appareil utilisé. Donc en attendant une recommandation commune pour les marques et l’établissement d’une norme, les précautions s’imposent face aux risques potentiels car le cerveau d’un bébé absorbe plus les ondes que celui d’un adulte.

Les risques potentiels

Bien qu’aucune étude n’ait encore pu décrire les réels effets nocifs des radiofréquences, la crainte des jeunes parents sur le sujet est plus que légitime. Le risque encouru est plus connu dans le domaine de la santé sous le nom d’Electrohypersensibilité. Les conséquences pourraient concerner les cellules, les tissus ou l’ADN.

Les précautions à prendre pour une utilisation sans risque des babyphones

Protéger la santé de son bébé signifie être vigilant quant aux appareils électriques qui l’environnent. Il existe plusieurs façons d’épargner les petits bouts de chou des ondes électromagnétiques, plusieurs précautions permettent d’en limiter les effets néfastes.

Le premier serait d’éloigner autant que possible l’emplacement du babyphone du lit de bébé, si possible à une distance de plus d’un mètre. En effet, selon Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) le niveau d’exposition diminue fortement avec la distance. Des modèles proposent aussi des émissions à basses fréquences, technologie DECT (Digital Enhanced Cordless Telecommunication). En utilisant ce genre de babyphone, les risques potentiels sont grandement diminués. Pour trouver le meilleur babyphone, nous vous conseillons de visiter le site mon-babyphone.fr.

Par ailleurs il existe aussi le mode de déclenchement automatique à la voix ou voix VOX qui permet de limiter les émissions d’ondes en se déclenchant uniquement lorsque le bébé pleure. De même éteindre le récepteur et l’allumer qu’en cas de besoin est aussi un conseil que les professionnels de la santé donnent très souvent. Plus concrètement les champs électromagnétiques causent la propagation de courant induit. Ces micro-courants, en contact avec les charges électriques des cellules et des tissus, peuvent entraîner des modifications, à travers des phénomènes très complexes qui n’ont pas encore pu être décrits précisément ou élucidés. Il est néanmoins sûr que les bébés et les enfants sont plus vulnérables, leur densité osseuse étant encore plus faible que celle des adultes ; notamment au niveau de la boîte crânienne. Leur cerveau contient une masse d’eau plus importante ainsi ils sont plus exposés aux ondes que les adultes.

Autant que possible, il est préférable de choisir un babyphone émettant une puissance inférieure à 10mW. De même, utiliser des câbles pour relier le babyphone avec l’ordinateur par exemple limite l’émission et la transmission des ondes.

Un bon réflexe que nous n’avons pas forcément, serait aussi de débrancher l’appareil (d’ailleurs cela s’applique à tous les appareils électriques) quand on n’en fait pas usage.

En attendant des recommandations officielles sur l’utilisation des babyphones, et une norme commune établit pour en limiter les risques pour bébé en l’exposant aux ondes électromagnétique ; il en relève du devoir et de la responsabilité des parents d’être prudent pour la protection de leur bébé. Il est impératif de réduire les émissions d’ondes autour du petit bout de chou au maximum, malgré la pollution électromagnétiques revers de la médaille de différentes innovations technologiques. Bien que le babyphone sans onde n’ait pas encore été inventé, ces différentes astuces et conseils vous permettront de mettre bébé à l’abri des rayonnements électromagnétiques. L’application de ces principes de précaution du babyphone vous permettront d’utiliser cet appareil sans craindre que bébé n’en subisse les effets néfastes.

Laisser un commentaire